Torticolis du nourrisson et Ostéopathie

Avec la plagiocéphalie, le torticolis du nourrisson est une des asymétries les plus fréquentes du nourrisson.

Il existe 2 torticolis chez le nourrisson :

  • le torticolis congénital
  • le torticolis musculaire congénital (TMC)

Le torticolis congénital, rare, est présent dès la naissance. La tête du bébé va être penchée sur un côté et tournée du côté opposé. Il est associé le plus souvent à des malformations osseuses et des désordres neurologiques. Ici, le nourrisson suit déjà un traitement médical dès la naissance, avant d’envisager un traitement ostéopathique.

Le TMC : Torticolis Musculaire Congénital

A la naissance, le nourrisson est plutôt symétrique, puis le torticolis musculaire congénital  se développe pendant les premiers jours ou les premières semaines de vie.
Le TMC correspond à une contraction du muscle Sterno-cléido-mastoïdien (SCM), qui est un muscle du cou. Bébé aura alors la tête penchée du coté du muscle tendu et tournée du côté opposé. On peut palper une tuméfaction ou « olive » dans le muscle.

Il existe de nombreuses théories expliquant ce torticolis :
Intra-utérines : la position du fœtus dans le ventre, la forme de l’utérus, les grossesses gémellaires…
Pendant la naissance : accouchement « compliqué », présentation par le siège, utilisation de forceps ou ventouse.
Mais les études démontrent surtout que le TMC est la conséquence de plusieurs facteurs concomitants.

Conséquences du torticolis congénital musculaire

Le principal risque de ce torticolis est l’apparition d’une plagiocéphalie, qui est une déformation du crâne. En effet comme le nourrisson va avoir, le plus souvent voire tout le temps, la tête tournée d’un seul côté, le crâne peut s’aplatir dans cette position.
Le torticolis accompagné de la plagiocéphalie, peuvent provoquer de nombreux troubles fonctionnels : régurgitations, troubles ORL, coliques du nourrisson, mais aussi des difficultés lors de l’allaitement et la succion – déglutition.
Quand le nourrisson va grandir, le torticolis et la plagiocéphalie vont le plus souvent disparaître spontanément. Mais les troubles fonctionnels eux, vont perdurer, voire provoquer d’autres troubles dans les années à venir. Il est donc important de traiter au plus tôt le torticolis.

Torticolis et traitement ostéopathique

Le traitement ostéopathique du torticolis est très efficace pendant les 3 premiers mois de la vie de bébé.
Mais pas de panique, après 3 mois il est toujours possible de le traiter en ostéopathie, mais il faudra peut-être plus de séances.

Le but du traitement ostéopathique est de détendre le muscle Sterno-cléido-mastoïdien, de retrouver une symétrie musculaire et articulaire, un bon alignement postural, afin de permettre un développement moteur correct.
L’ostéopathe va utiliser des techniques douces et indolores, afin de libérer les tensions présentes dans le cou et dans le corps entier du nourrisson.

Parents, vous pouvez, vous aussi, aider votre bébé !

Lors de la consultation, votre ostéopathe va vous donner des conseils afin d’optimiser le traitement du torticolis de votre bébé.

Par exemple, vous pouvez stimuler votre bébé afin qu’il tourne sa tête de l’autre côté : en lui parlant du côté où sa tête n’est pas tournée, en plaçant ses jouets de l’autre côté du berceau, etc.
Vous pouvez aussi changer le berceau de place dans sa chambre, changer le bras avec lequel vous le portez, ….
En bref, donner envie à Bébé de tourner la tête de l’autre côté !

Votre ostéopathe vous montrera également des exercices doux que vous pouvez réaliser afin d’étirer le muscle qui est tendu.

Ces conseils et ces exercices permettront que le traitement ostéopathique soit amplifié et plus rapide, et vous permettra d’être actif dans la guérison de votre bébé.

 

Votre ostéopathe a suivi un diplôme universitaire sur la prise en charge des nourrissons, n’hésitez pas le contacter pour plus d’informations sur le torticolis ou pour prendre rendez- vous pour votre bébé.