Les coliques du nourrisson et l’ostéopathie

Ostéopathie et coliques du nourrisson
Ostéopathie et coliques du nourrisson

Les coliques du nourrisson sont fréquentes et sont souvent source d’inquiétudes pour les parents.
Mais qu’est-ce que les coliques du nourrisson ? Et que peut-on faire face à ses pleurs ?

Coliques du nourrisson : définition


Les coliques du nourrisson se caractérisent par des pleurs intenses, inconsolables, d’au moins 3 heures, au moins 3 jours par semaine.
Elles sont fréquentes : entre 12 et 30 % des bébés en souffrent. Elles apparaissent généralement vers 2 semaines, et peuvent durer jusqu’à 6 mois.
Ces coliques sont l’expression de maux de ventre qui font souffrir votre bébé.

Comment reconnaître les coliques du nouveau-né


  • Votre bébé hurle, son visage devient rouge.
  • Il se tord dans tous les sens, replie ses jambes sur son ventre.
  • Son ventre peut être gonflé, ballonné. Il émet de nombreux gaz, on peut entendre des gargouillis dans son abdomen, et  la poussée de la selle semble douloureuse et fatigante.
  • Votre bébé est agité quand il dort.
  • Il se réveille fréquemment.
  • Votre bébé peut refuser son biberon/le sein, ou s’arrêter pendant la tétée.
  • Les coliques apparaissent surtout après les repas et le soir.

A quoi sont dues les coliques du nourrisson ?


Le système digestif du bébé n’est pas mature à la naissance. Pendant la grossesse, bébé se nourrissait via le cordon ombilical et la circulation sanguine. Ainsi, à la naissance, son estomac et le reste du tube digestif doivent se développer.
Cette immaturité des premiers mois serait une source de douleurs.
Les coliques peuvent aussi être dues à des intolérances (protéines de lait de vache, gluten). Mais si votre bébé se développe bien et prend du poids de façon correcte, il n’y a pas lieu de s’inquiéter de cette cause.
Les coliques du nourrisson sont bénignes.
Par contre, il faut aller voir votre pédiatre si les coliques sont associées à :
– Une perte de poids
– Des vomissements
– Des diarrhées
– De la fièvre

Que faire face aux pleurs de bébé ?


Il existe plusieurs façons de soulager votre bébé, le mieux étant de les associer.

Changer de lait

En effet il existe des laits adaptés diminuant les coliques du nourrisson. N’hésitez pas à demander conseil à votre pédiatre ou à votre sage-femme.

Masser votre bébé

A distance des tétées, vous pouvez masser, avec une huile adaptée aux bébés, le ventre de votre bébé.
Vous partez de sa hanche droite (donc la hanche à votre gauche quand vous êtes face à bébé), et vous faites un arc de cercle vers sa hanche gauche (donc à votre droite).
Vous massez autour du nombril, toujours dans un mouvement de votre main de gauche à droite (sens horaire).
En effet, c’est dans ce sens que s’effectue le trajet du bol alimentaire dans le colon.
Ainsi la chaleur de votre main et le sens du massage vont aider votre bébé à digérer plus rapidement et avec moins de douleurs.

[Bientôt sur le blog : une vidéo de massages à faire à votre bébé]

Consulter un ostéopathe

Votre ostéopathe, par des techniques douces et précises, va traiter les éventuelles tensions présentes chez votre bébé.
En effet, les douleurs de votre bébé peuvent être causées par des tensions autour et dans les organes digestifs.
Des tensions ou restrictions de mobilité au niveau du thorax et du diaphragme peuvent gêner la digestion.
Le diaphragme, situé dans le bas du thorax, descend et s’écarte lors de la respiration. Cela permet à l’air de rentrer dans les poumons. Mais le rôle de cette descente est aussi de « brasser » le système digestif, et aider au péristaltisme : mouvement permettant l’avancée du bol alimentaire dans le tube digestif.
Ainsi, un thorax et un diaphragme un peu tendus peuvent ralentir la digestion et provoquer ballonnements et douleurs.
On peut également retrouver chez bébé des tensions au niveau des muscles reliant le crâne à la première cervicale. Or, il émerge à ce niveau-là un nerf très important dans la digestion : le nerf Vague (nerf X ou nerf pneumo-gastrique).
Ainsi, des tensions à la base du crâne peuvent irriter ce nerf et gêner la digestion.

Ce qu’il faut retenir :


  • Les coliques du nourrisson sont fréquentes, et dans la grande majorité des cas bénignes.
    S’il apparaît d’autres symptômes (perte de poids, vomissements, fièvre), il faut aller voir votre pédiatre.
  • Vous pouvez essayer de changer pour un lait plus adapté.
  • Vous pouvez masser votre bébé afin de le soulager. N’hésitez pas à demander à votre ostéopathe de vous montrer les massages.
  • Vous pouvez consulter un ostéopathe pour soulager votre bébé sur le long terme.

 

Votre ostéopathe a suivi une formation universitaire sur la prise en charge des nourrissons. N’hésitez pas à la contacter pour plus d’informations sur les coliques du nourrisson ou pour prendre rendez- vous pour votre bébé.

Voir aussi : Quand consulter en ostéopathie pour le nourrisson